Le microbiote intestinal

Notre microbiote intestinal

Un bon microbiote se réfère à la multitude de micro-organismes qui vivent dans notre intestin. Il se compose de bactéries, de champignons, de parasites, de virus et d’autres microbes plus obscurs.

Un microbiote est un écosystème caractérisé par le fait que ses membres vivent en symbiose, assurant ainsi un équilibre organisé.

Comme pour tous les écosystèmes, l’équilibre n’est qu’un ajustement constant et dynamique des déséquilibres. Bien que les microbes intestinaux maintiennent un équilibre étroit entre eux, cela ne signifie pas nécessairement que cela fonctionne en notre faveur. Le mode de vie moderne a mis une énorme pression sur les relations plutôt complexes et subtiles qui ont évolué entre notre microbiome intestinal et notre système immunitaire. Ceci est mis en évidence dans le nombre alarmant de maladies chroniques modernes qui sont enracinées dans un système immunitaire dysfonctionnel / enflammé .

A savoir

Les bactéries dans notre colon pèsent en moyenne 1,5 kg et sont aussi lourdes que notre cerveau

  • Les changements alimentaires modifieront notre microbiote en quelques heures
  • La plupart des neuro-émetteurs sont dans notre intestin et pas dans notre cerveau
  • Le microbiote intestinal est unique à l’individu. Même les jumeaux qui partagent 99,5% de leurs gènes ne partagent que 20% de leur microbiote
  • Les aliments transformés contiennent de nombreuses substances qui modifient négativement la flore intestinale
  • La flore intestinale est très sensible à nos émotions et à nos habitudes de sommeil
  • Les aliments bio et crus / ou fermentés apportent des microorganismes qui sont bénéfiques à nos intestins
  • Plus notre microbiote est diversifié, plus notre santé et notre résistance aux maladies sont fortes.

 

Pour favoriser un bon microbiote

Il faudra Apporter à son organisme un maximum de fruits et légumes bio et crus, et pour vous y aider n’hésitez pas à vous inspirer de mes recettes vidéos. Il sera important d’avoir une activité physique, de la marche par exemple qui aidera  à dynamiser votre transite. Avoir un rythme régulier en respectant des horaires pour aller se coucher  favorisera le déclenchement des selles du matin. Il est pour moi tout à fait logique d’avoir autant de selles que de repas, si ça rentre d’un côté il faut que cela ressorte de l’autre. Si vous n’avez pas pu aller à la selle de la journée, un petit lavement avant d’aller au lit vous permettra de passer une bonne nuit et ne vous empêchera pas d’y retourner le lendemain matin.

Voici une vidéo intéressante sur le biote ou flore intestinal

retrouvez mes cours en ligne

Prochainement une vidéo sur les lavements à la maison. En attendant passez une excellente semaine et n’hésitez pas à laisser un commentaire auquel je ne manquerai pas de répondre.

Aucun commentaire

Merci de laisser votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.