La verveine déshydratée pour vos tisanes d’hiver

La verveine

La verveine est connue et utilisée depuis l’Antiquité pour ses vertus thérapeutiques digestives et anti-inflammatoires. En effet, elle a une action bénéfique sur les digestions difficiles en stimulant la fonction hépatique. On lui prête une action semblable à celle de l’aspirine pour soulager les inflammations. Mais on la connait surtout pour ses propriétés apaisantes et antistress.

Ne pas confondre la verveine citronnelle odorante et la verveine officinale

La verveine citronnelle (Aloysia triphyllaest une plante arbustive ligneuse, qui vit sous les climats doux. Ainsi, elle supporte mal les gelées hivernales. Il est donc conseillé de la cultiver en pot, de manière à pouvoir l’abriter l’hiver. On peut aussi la protéger sous un tas de feuilles pour qu’elle redémarre au printemps. Cette plante craint les excès d’eau. Il faudra donc veiller à lui proposer un substrat léger et perméable. À l’origine, cette plante aromatique pousse en altitude (entre 2 000 et 3 000 mètres). Mais la verveine odorante s’est « acclimatée » et on la cultive donc aujourd’hui dans les régions méditerranéennes (sud de la France, Espagne et Maroc).

Verveine citronnelle

La verveine officinale est une plante herbacée annuelle qui mesure entre 30 et 70 centimètres de haut. Elle se distingue par ses tiges velues, dressées et ramifiées. Les feuilles oblongues sont découpées en lobes dentelés. La floraison s’étale de juin à octobre et les sommités fleuries sont de coloris variés, mais majoritairement violet pâle. La partie aérienne fleurie. Elle se cueille durant le mois de juillet, avant d’être séchée puis utilisée en phytothérapie sous la forme de teinture mère ou d’infusion.

Selon la région dans laquelle vous vous trouvez, elle sera dénommée successivement verveine officinale, verveine commune, verveine sauvage, herbe sacrée, herbe aux enchantements, herbe aux sorciers ou encore herbe de sang.

La verveine officinale est originaire des prairies européennes, mais elle est aussi répandue en Asie et en Afrique. Elle fut utilisée par les Celtes et les Romains comme une plante magique, d’où son nom d’herbe aux sorciers. À cette époque, on l’utilisait alors comme philtre d’amour, comme porte-bonheur ou pour lutter contre le mauvais œil. Elle servait aussi à jeter ou à lever des sorts. La verveine officinale fut une plante médicinale très appréciée au cours des siècles, jusqu’à l’apparition des médicaments de synthèse.

verveine

Comment déshydrater la verveine citronnelle odorante?

Vous allez pouvoir faire deux à trois récoltes de feuilles entre le printemps et l’automne. Pour cela, dès que votre verveine commencera à avoir sur ses tiges quatre étages de feuilles, vous pincerez juste au-dessus des troisièmes feuilles. Cela va forcer la ramification, vous allez ainsi pouvoir tripler votre récolte.

Lorsque vous aurez ramassé vos tiges, procédez comme sur la vidéo. Si vous avez des plateaux inox qui laissent bien passer l’air, alors n’hésitez pas à mettre un bon matelas de feuilles. En principe, il faut les faire passer une heure à 60° puis deux heures à 45°. Et c’est prêt ! Mais si vous remarquez que des traces d’humidité persistent sur quelques feuilles, alors prolongez la déshydratation des feuilles d’une petite heure afin de garantir une bonne conservation.

Pour l’infusion, versez une tasse d’eau bouillante sur une grosse pincée de feuilles. Couvrez et laissez infuser durant dix minutes. Filtrez puis sucrez avec du miel si vous le souhaitez. Depuis que j’utilise cette méthode, je produis moi-même mes tisanes de verveine. Et vous, déshydratez-vous vos propres plantes aromatiques ?

article-bon-a-savoir-icon

Le saviez-vous ?

Il existe également une troisième plante qui porte le nom de verveine. Elle n’a rien à voir avec les deux autres, mais on peut s’y tromper. Cette plante dégage une odeur citronnée. Il s’agit de la verveine des Indes, également appelée citronnelle des Indes ou citronnelle de Ceylan. En latin, elle est nommée Cymbopogon nardus ou Andropogon nardus et appartient donc à la famille botanique des Poaceae. Cette dernière est très différente des verbenaceae. Elle est riche en huile essentielle et fournit l’essence de citronnelle de java.

citronnelle

Comment déshydrater la verveine odorante

Abonnez-vous à ma chaine Youtube

Cet article vous a plu ?
Allez encore plus loin rejoignez-moi sur mes formations  qui détaillent :

– Comment créer des menus à base de végétaux crus
– Les méthodes de déshydratation, de lactofermentation ou comment maitriser les produits laitiers végétaux
– Savoir quoi répondre aux questionnements de votre entourage
– Tout en  ayant la satisfaction de réussir de délicieuses recettes pour vous et votre famille

Rejoindre la communauté de la formation complète en alimentation vivante

Tags:
4 Commentaires
  • SUSANNE Sylvie
    Articles publiés à 16:03h, 02 août Répondre

    Bonjour Cilou,
    merci pour vos recettes!
    Pour le deshydrateur,c’est 1h à 60 et 2 h à 45?
    Portez vous bien
    Sylvie

    • Cilou
      Articles publiés à 07:40h, 03 août Répondre

      Bonjour Suzanne, oui c’est cela.

  • Li-Ann
    Articles publiés à 00:16h, 02 août Répondre

    Bonjour Cilou,
    Je suis totalement surprise de voir un article sur comment déshydrater la verveine…
    Dès qu’on la cueille, elle commence à perdre son humidité et les feuilles s’enroulent sur elles-mêmes par manque d’eau ! En 2 jours elle n’est plus que l’ombre d’elle-même et bien desséchée, et lorsque j’en envoie à une amie (dans sachets en papier et carton, jamais de plastique) en Bretagne, le temps du transport elle est déjà sèche à l’arrivée.!!!
    Et dans l’absolu, je cueille mes 4-5 feuilles fraîches pour ma tisane du jour quand j’en ai envie…je ne la fais pas sécher.
    Par contre, tant qu’à en cueillir pour la conserver, je tiens systématiquement compte du calendrier lunaire de Michel Gros, Très utile pour cueillir aux bonnes dates et éviter qu’une plante ne moisisse par la suite (avec séchage naturel s’entend : car tout le monde n’a pas investi 400€ dans un déshydrateur, même si c’est plus qu’utile. Je le prévois dans les années à venir).
    Ce calendrier est une mine d’or (pas que pour les plantes d’ailleurs). 30 ans que je l’utilise.
    Par contre, normalement la verveine c’est Lippia Citriodora…très faible rendement en huile essentielle et prix d’or à cause de ça.
    La très jolie fleur de verveine que vous avez mise en photo n’est PAS la verveine de la tisane, c’est la verveine qu’on met dans les potées fleuries (certaines sentent bon, d’ailleurs et les odeurs changent en fonction de la couleur) et qui n’a pas valeur de plante médicinale.
    Les fleurs de la verveine de la tisane sont toutes petites, blanches et le long de la tige, un peu en épi, quasi insignifiantes (rien à voir avec la coupelle de l’autre).
    Si on achète un pot de verveine à replanter chez soi pour se faire de la tisane, et qu’on s’attend à avoir cette jolie coupelle fleurie, ce sera pas ça du tout !!! 😀
    Bonne et belle journée à vous

    • Cilou
      Articles publiés à 08:09h, 02 août Répondre

      bonjour Liliane et merci d’avoir pris le temps de laisser un commentaire. Si j’ai pris la peine de faire cette vidéo c’est que j’ai noté une différence entre faire sécher la verveine sur plusieurs jours et en 3 heures. En suite les personnes qui ont un deshydrateur sont toujours à la recherche d’astuces pour le rentabiliser. La fleur en photo n’est pas celle de la verveine à tisane ,c’est marqué , j’explique justement de ne pas les confondre…. Belle journée.

Merci de laisser votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

dolor et, suscipit ipsum ante. id elit. id