Manger cru la solution aux problèmes de santé ?

Manger et retrouver la santé

La nourriture est elle LA solution pour retrouver la santé? Manger cru est-il la voie royale pour y accéder ?

Nous sommes bien souvent très loin de  manger avec la conscience d’apporter les nutriments nécessaires au bon fonctionnement de nos cellules. De nos jours,  la nourriture sera pour certains un plaisir, un refouloir, une coutume ou encore une identité culinaire. Mais au final, savons nous vraiment quelle est la nourriture idéale?

La nourriture idéale

Je ne compte plus toutes les approches alimentaires existantes  qui font en leur temps la une des magazines et j’aime raconter que si on les compilait pour extraire leurs interdits et bien il ne nous resterait plus qu’à sucer des glaçons … en encore il faudrait discuter avec quelle eau !

100% cru

Manger cru à 100% est-il la solution miracle pour retrouver et rester en santé? Est-ce que ce régime alimentaire tient la route dans notre société et sous notre latitude?

Nous allons essayer d’y voir plus clair.

Mes conclusions après 5 ans de pratique

J’aimerais pouvoir affirmer que c’est la solution universelle. J’aimerais pouvoir crier que ça marche pour tout le monde. Je jubilerais de pouvoir dire que tout le monde peut se l’offrir. Il faudra cependant compter avec quelques ajustements personnalisés pour arriver à tenir dans le temps, le tout est de rester souple et donc ouvert au sujet de nos nouvelles convictions! Mais je suis certaine d’une chose, c’est qu’en apportant plus de cru dans notre assiette on gagne en vitalité et en santé de façon incontestable, alors à la question est ce la voie royale je réponds oui !

Manger cru pour avoir une identité

Ce mouvement a vu ses adeptes largement augmenter depuis 2013 avec l’apparition des vidéos de Thierry Casasnovas que certains surnomment le gourou du cru. Il nous invite à consommer des aliments bruts pour retrouver la santé ou pour améliorer nos performances. Nous avions les végétariens, les végétaliens, les végans et voici une nouvelle communauté qui débarque les crudivores/frugivores. Et attention, on ne confond pas et on veut des règles strictes! Oui j’ai remarqué que souvent les gens aiment les règles draconiennes… peut être pour avoir le plaisir de les enfreindre.

Plusieurs cas de figures

  • Seul ou en couple et parfois avec des enfants?
  • En ville ou à la campagne?
  • Malade ou en bonne santé?
  • Vous aimez cuisiner ou pas?
  • Budget large ou pas?
  • Manger local ou pas?
  • Vous travaillez ou pas?

A chacun son cru

La liste est surement incomplète, et à l’intérieure de cette liste, on peut croiser les cas de figure. Vous comprendrez donc que chacun va très vite « manger cru » à sa manière!

Personnellement en couple sans enfant à la maison, avec un mari ouvert à cette alimentation ( avec quelques traditions culinaires qu’il ne veut pas mettre de côté tout de même! ). Nous vivons à la campagne dans le Sud-Ouest de la France avec un potager, un verger des poules et des abeilles et je travaille à la maison. Le budget alimentaire n’est pas limité et l’approvisionnement en bons végétaux n’est pas compliqué. Notre rêve serait de manger local, mais pas toujours évident !  Nous aimons tous les deux préparer les repas et nous régaler. Nos amis s’accommodent parfois du tout cru même si mon mari saute sur l’occasion pour proposer du cuit ! Donc en pratique cela donne qu’il faut composer pour ne pas que la nourriture soit source de stress au quotidien.

Au soleil et sans stress

Je pense sincèrement que cette  alimentation serait parfaite sous des températures plus clémentes, sans stress d’obligation de travail, avec une activité physique modérée, avec un accès à des végétaux bio, mûrs à point et accessibles question budget. Si vous avez une adresse, merci de la partager! Mais nos vies ressemblent plus à une course poursuite effrénée, à des temps immobiles devant nos ordinateurs au delà du raisonnable, aux tracas de satisfaire les goûts différents de notre tribu ou aux finances qui ne suivent pas toujours… Cela commence à sembler compliqué non?

pizza du buffet cru

Quand le simple fait de manger devient un problème

Changer ses habitudes alimentaires peut parfois être assez compliqué, cela peut vite tourner à l’obsession, à la névrose pour certains. C’est bio, ce n’est pas bio, c’est local, ce n’est pas de saison, c’est mélangé……des produits animaux ou pas ou encore certains… et l’eau et l’air et….on n’en fini plus! Tout le monde veut être plus blanc que blanc et cela devient un peu du n’importe quoi. J’ai la chance d’avoir rencontré lors de mes stages  plusieurs centaines de personnes attirées par le cru et je peux affirmer que je n’en ai pas croisé une seule qui ne fasse pas d’écarts, et alors, est ce que c’est grave?

Manger cru ne doit pas devenir angoissant, vous vous rendez compte, cela est totalement contre productif. Il y aura des périodes durant lesquelles vous aurez envie ou besoin de cuit ou de viande peut être, en petite quantité. Car l’idée de ne pas manger de produits animaux est purement intellectuelle à mon sens. Je précise que je suis absolument contre ce que l’homme a fait de l’élevage industriel mais, quitte à manger un peu de viande, je pense que nous devrions soutenir les petits éleveurs traditionnels. Mangez peu de viande mais d’excellente qualité ou mettez trois poules dans votre jardin ( si vous en possédez un ) et consommez leurs oeufs frais.

Retrouver du bon sens dans toutes ses actions

Le secret de la santé réside dans notre capacité à retrouver un juste milieu, un équilibre général qui inclue l’alimentation mais pas que. Que nous ayons décidé d’être plutôt cru, ou pas, la bonne idée sera de supprimer tout ce qui est hautement transformé ou encore issu d’une exploitation non respectueuse de l’environnement.  La nourriture est un pilier de la santé qui est important mais nous ne sommes pas qu’un tube digestif, si le reste de notre vie n’est pas harmonieux nous aurons beau manger cru, la vitalité promise ne sera peut être pas au rendez-vous.

Comment faire pour trouver la solution parfaite?

Il faut explorer des pistes différentes et prendre à chaque fois ce qui nous convient au moment présent. Et puis ôtons nous de la tête une bonne fois pour toute l’idée d’être parfait.  Manger cru ne signifie pas s’interdire à vie le cuit, ou exclure telle ou telle denrée pour des raisons parfois un peu puristes !  Oui, c’est vrai que la logique voudrait qu’un bon crudivore ne s’approvisionne pas à l’autre bout de la planète. Mais si on lui enlève les bananes, les noix exotiques, les épices et bien il va forcement revenir aux ragoûts avec un bout de cochon dedans pour parfumer ! Une fois de plus il va falloir composer.

Comment gérer les écarts ?

Si vous devez utiliser un mode de cuisson, je vous conseille d’adopter au maximum la cuisson à la vapeur douce. On dit vapeur douce par rapport à la vapeur produite sous pression comme dans les cocotte minute. J’utilise depuis prés de 10 ans le Vitaliseur de Marion, il permet de cuire al dente tous vos légumes en moins 20 mn à partir du moment d’ébullition. La plupart du temps je m’en sert pour « décrudire » mes végétaux, je passe les carottes ou le brocoli 5mn à la vapeur, cela suffit à ramollir les fibres tout en préservant des qualités nutritionnelles. Pour la question des enzymes qui sont détruites vous compenserez avec une sauce crue ou vous inclurez dans votre assiette une bonne part de cru. Dans le Sud Ouest on utilise aussi beaucoup la plancha qui peut être apparentée au wok, on fait sauter les ingrédients et cela reste cru à l’intérieur.

Alors un peu de cuit dans votre assiette, ne pas culpabiliser et ne pas se mettre la pression, les écarts font partis du chemin et que celle ou celui qui n’en a jamais fait me jette la première pierre ! Une fois de plus, ne vous laissez pas dicter le contenu de votre assiette.

Le vitaliseur de Marion Kaplan

La plancha

Adapter son alimentation à ses sources d’approvisionnement

Si passer au cru reste une bonne idée, le 100% restera peut être un peu compliqué pour certains alors, viser les 50% quotidiennement sera un excellent objectif facile à atteindre. Chacun adaptera son manger cru  à son cas particulier. C’est pour cela que je trouve très intéressant d’inclure des jus de légumes frais pour être certain d’avoir une base quotidienne de vitamines, de minéraux et d’enzymes. Restons pragmatiques et intégrons le cru dans nos assiettes en évitant de nous enfermer dans un nouveau dogme. Je répète lors de mes stages qu’à partir du moment ou vous avez éliminé les sources principales d’intoxications ( additifs, produits transformés etc…) vous êtes déjà sur la bonne voie. Pour vous aider à apprivoiser les techniques de bases de l’alimentation crue et pour faciliter votre transition, je propose des formations complètes durant lesquelles je vous dévoile tous les piliers d’une bonne santé .

Formations en crusine

J’ai fait de la CRUsine ma spécialité et j’adore créer des recettes. Le cru reste encore un terrain vierge où tout ou presque reste à découvrir. Je m’adresse en principe, aux personnes qui prennent plaisir à faire de belles tables et à se régaler de cuisiner. Rejoignez-moi pour un stage pratique afin de découvrir tout ce que l’on peut réaliser de délicieusement cru. Les stages résidentiels sont une vraie parenthèse de ressourcement dans un cadre exceptionnel. C’est au Pays Basque que je vous propose mes semaines de formation, vous trouverez tous les renseignements ici. J’ai fait le choix de vous recevoir en petit groupe pour préserver une qualité d’échange appréciable et personnalisé. C’est ainsi qu’en 2018 je vous propose deux sessions d’une semaine, au printemps et à l’automne, les inscriptions ont déjà commencé alors ne tardez pas à vous décider. C’est vraiment une formation précieuse qui permet de démarrer en confiance avec des bases solides.

Votre parcours

N’hésitez pas à partager votre propre expérience car c’est ensemble que nous grandirons vers un meilleur équilibre.

1 Commentaire
  • annavuerich
    Articles publiés à 14:17h, 27 novembre Répondre

    Merci Cilou pour votre esprit ouvert . La démarche qui consiste à changer son alimentation passe par une tolérance et surtout pas de changement brutal

Merci de laisser votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

libero. adipiscing lectus Praesent leo. Donec ipsum consectetur ipsum dolor elit.