-

CRUsine Académie  
simple, rapide et délicieuse        
  

        CRUsine Académie       

simple, rapide et délicieuse     
                

Choisir son déshydrateur

Investir dans un déshydrateur ne se fait pas sans y avoir murement réfléchi. Alors pour vous y aider, voici quelques renseignements bien pratiques.

Lorsque l'on aborde l'alimentation vivante on s'intéresse forcément à un moment donné à la déshydratation.

C'est un moyen de conservation qui permet de ne pas altérer les ingrédients puisque la température n'excédera pas les 45° à coeur ( je conseille toutefois de toujours commencer sa déshydratation par la première heure à 60° afin de permettre l'évacuation rapide et maximale de l'humidité et ainsi optimiser la conservation)  

Les différentes recettes réalisées au déshydrateur apporteront de la fantaisie à vos repas.

Ainsi vous pourrez créer des crackers, des chips de  légumes, des gâteaux, des tomates séchées, des cuirs de fruits ou des crêpes mais aussi réchauffer ou mariner des légumes ou des fruits.

La déshydratation concentre les saveurs et donnera un aspect cuit à certaines de vos préparations.

Je vous conseille de commander en même temps des feuilles silicones indispensables pour les préparations liquides ou , par exemple pour faire sécher des graines ( ne pas acheter les feuilles rigides proposées pour le Sedona) .

Au début vous pourrez essayer quelques recettes dans votre four traditionnel si celui ci est réglable à basse température et en laissant la porte entre-ouverte.

Maintenant, lequel choisir?

Le petit Daisy fait partie des premiers prix pour sa capacité. Il coûte aux alentours de 200€.

Les grilles en inox peuvent sembler être un plus, sauf que la forme n'est pas adaptée à toutes les préparations.

google-site-verification: google00f1f2a291dd535e.html